Une source, la seule en France comme spécialité, est la fontaine d'huile pétrole située sur la rive droite de la rivière de Tongue, à 1 kilomètre de Gabian (canton de Roujan).
Dans la seconde moitié du XVIII° siècle elle fut restaurée par les soins de Monseigneur Bruno de Bausset, évêque de Béziers. On présume que cette source vient de la montagne Cadablès entre Gabian et Laurens.
Le pétrole est reçu dans un bassin d'une contenance de 25 à 30 hectolitres, où tombent les eaux noires de trois acqueducs intérieurs formant un courant de 8 centimètres de diamètre. C'est avec l'eau de ces aqueducs qu'est entraîné ce produit minéral. (1)
Il se présente en forme de lames qui surnagent dans le bassin, se réunissent et forment une couche d'huile plus ou moins épaisse, suivant qu'on est plus ou moins de temps à l'enlever. Un aqueduc dont l'ouverture se trouve en bas du bassin, porte les eaux dans la rivière la Tongue, sans que par cet écoulement continuel l'huile qui surnage puisse être entraînée.
Avant 1824, les produits annuels de cette source étaient de 83 à 102 kilogrammes qu'on vendait depuis 7 francs et 25 centimes jusqu'à 12 fr. 50 le kilogr. On les recueillait tous les 15 jours.
Il y a quelques années une compagnie anglaise fit exécuter des fouilles qui ne donnèrent aucun résultat.

(1) L'huile est bonne pour résoudre, guérir les douleurs froides et les enclouures des chevaux.
L'eau est bonne pour les pâles couleurs et la gravelle.

Num_riser0009