En reprenant depuis la rue four St Eloi l'autre côté de celle de la Providence, nous trouvons la grande île de l'Hôpital St Eloi aujourd'hui délimitée par ces deux rues, et par celle de l'Ecole Mage et de la Blanquerie. Elle est formée de trois plus petites qui ont porté les noms de Tessié, de Tessiera et de Bocha, de Favié, de Prodome, enfin de l'Ecole Mage.
La rue aujourd'hui appelée Fontanon se prolongeait autrefois jusqu'au delà de la rue de l'Ecole Mage et était continuée en quelque sorte par la rue Fenouillet. Avant d'être inféodée à l'hôpital St Eloi, cette partie de rue  fut fermé par le milieu et forma deux impasses, l'une du côté de la rue four St Eloi, l'autre du côté de la rue Ecole Mage. Au sud de l'île qu'elle formait avec ces deux rues et celle de la Providence, il y eut jusqu'à la Révolution le couvent de la Providence, destiné à recevoir et à instruire dans la religion catholique les nouvelles converties, qui a donné le nom à la rue. Cette maison était dirigée par une sorte de communauté mixte comprenant des soeurs du couvent de St Charles, et des personnes séculières. Vendu comme bien national, le monastère de la Providence devint un moment résidence épiscopale avant l'acquisition de  l'évêché de la rue des Carmes.(1)
La maison du Refuge ou du Bon-Pasteur, qui occupait au Nord l'autre partie de l'île, était, comme l'indique son nom, une maison de refuge pour les filles de mauvaise vie, enfermées précédemment à l'hôpital général. Le 26 août 1732, pour créer cette maison, fut acheté à M. de Fontanon un local servant de manège, près de l'immeuble de M. de Murles.(2)
Comme la rue Fontanon, celle de la Confrérie, autrefois de l'ancienne boucherie - au moins dans cette dernière partie - finissait à la rue de l'Ecole Mage. Dans l'île qu'elle formait au levant furent établies les Petites maisons ; on jeta un pont sur la rue pour les faire communiquer avec l'hôpital St Eloi dont elles dépendaient. Le prolongement de cette rue à travers le palais universitaire ancien hôtel-Dieu est facile à suivre sur le mur de droite de la seconde cour vis-à-vis l'ancienne maternité.(3)
La rue Restouble ou Verdale se continuait par une impasse, peut-être une rue plus anciennement, à travers l'hôpital, dans la partie où était l'Ecole Mage, derrière la chapelle que bénit Mgr de Malide le 18 mars 1780, devenue aujourd'hui musée des Moulages.

(1) - En 1810, l'hôpital St Eloi acheta la maison Blouquier ci-devant de la Providence pour agrandir l'hôpital St Eloi, où les insensés et les militaires se trouvaient à l'étroit.
(2) - Le Refuge fut acheté pour être annexé à St Eloi en 1793.
(3) - On voit encore une de ces tours ou terrasses couvertes qui émergeaient des toits des anciennes maisons.