Voici exactement cent ans, en 1907, le vin ne se vend plus : le monde vigneron entre en éruption. Manifestations monstres à Béziers, Perpignan, Carcassonne, Nîmes, Montpellier. A Narbonne, la troupe tire sur la foule. Il y a cinq morts et des centaines de blessés... Le 22 juin, a lieu une manifestation pour l'enterrement des victimes. Le 17eme Régiment d'Infanterie est envoyé pour rétablir l'ordre. Mais, originaires de la région pour la plupart, les soldats refusent de tirer. Suite à cet acte qualifié de rébellion, le régiment deviendra bataillon disciplinaire en Afrique du Nord. Désormais, le 17eme sera envoyé en première ligne plus souvent qu'à son tour. Durant la Première Guerre mondiale, il aura le triste privilège de livrer quelques assauts particulièrement meurtriers.

Légitime était votre colère
Le refus était un grand devoir
On ne doit pas tuer ses pères et mères
Pour les grands qui sont au pouvoir
Soldat, votre conscience est nette
On n'se tue pas entre Français
Refusant de rougir vos baïonnettes
Petits soldats, oui, vous avez bien fait !

Refrain :
Salut, salut à vous !
Braves soldats du 17ème
Salut ! braves pioupious
Chacun vous admire et vous aime
Salut, salut à vous !
A votre geste magnifique
Vous auriez en tirant sur nous,
Assassiné la République !
Comme les autres, vous aimez la France
J'en suis sûr, même que vous l'aimez bien
Mais sous votre pantalon garance
Vous êtes restés des citoyens.
La patrie, c'est d'abord sa mère
Celle qui vous a donné le sein,
Et vaut mieux même aller aux galères
Que d'accepter d'être son assassin.
Espérons qu'un jour viendra en France
Où la paix, la concorde régnera.
Ayons tous au coeur cette espérance
Que bientôt ce grand jour viendra.
Vous avez jeté la premiere graine
Dans le sillon de l'humanité
La récolte sera prochaine,
Et ce jour-là, vous serez tous fêtés.

Jean-Pierre JUGE