Navacelles

Depuis la plate forme rase et pelée,
On est saisi par un spectacle dantesque,
Un cratère géant aux pentes éculées,
Un colisée grandiose et gigantesque.

Amphithéâtre immense, impressionnant,
Chaudron de l'enfer ou marmite du diable,
Cirque de l'infernal, vide hallucinant,
Abîme vertigineux et effroyable.

Au fond de l'arène règnent le silence,
La quiétude et le calme d'un village,
Aux maisons de pierres et qui n'ont plus d'âge.

Un torrent vif bondit avec impatience,
S'écroule en une superbe cascade
Et dans ces lieux sereins donne son aubade.

Num_riser0002